Economie

Puissance émergente, le Brésil est actuellement la huitième économie mondiale avec un PIB estimé à près de 1 600 milliards de dollars US en 2009. L'économie brésilienne fut longtemps exportatrice de produits bruts tels que le bois ou le sucre, mais aujourd'hui le pays a pris le virage de la modernité, orientant ses efforts vers la production de services à haute valeur ajoutée, tels que l'aéronautique, les télécommunications... L'économie du pays affiche des fondamentaux très solides, s'appuyant sur une inflation et des taux d'intérêts contrôlés, une croissance vigoureuse, une balance commerciale positive et un taux de chômage bas.

Photo du Brésil

Sur les 500 premières entreprises mondiales en 2009, 6 sont brésiliennes : les compagnies pétrolières, minières et énergétiques Petrobras, Vale et Gerdau, accompagnées des compagnies bancaires Banque du Brésil, Itaúsa et Bradesco. D'ici 2020, le Brésil ambitionne de devenir la cinquième puissance économique mondiale, avec de sérieuses chances d'y parvenir.

L'exportation de biens et services est un composant majeur de l'économie brésilienne. L'agriculture représente environ 14% de l'économie et l'industrie environ 20 %. Le secteur tertiaire en représente lui les deux tiers, y compris via le tourisme qui devient peu à peu une source importante de rentrée de devises. L'économie s'articule progressivement autour d'accords de libre-échange et d'union douanière conclus dans le cadre du Mercosur, du Groupe de Cairns ou de l'Union des nations sud-américaines, même si beaucoup reste à faire.

Sur le plan technologique, le Brésil s'est constitué une industrie (environ 20% de l'économie) capable de rivaliser avec les plus grands en matière de construction automobile (assemblage essentiellement), navale (ex : accords avec l'entreprise française DCNS), aéronautique (Embraer) et même spatiale grâce à des transferts de technologies conclus à partir des années 1970. En outre, le pays dispose de moyens de négociations importants, permettant d'obtenir des transferts de technologie en échange de contrats (dans l'armement par exemple).

Le Brésil dispose d'énormes capacités de production de biocarburants tels l'éthanol, de même, ses ressources hydroélectriques, minières (fer, manganèse, étain, graphite, bauxite, lithium, zinc, cuivre, nickel et uranium) et pétrolières (notamment en eaux profondes) sont très significatives à l'échelle mondiale. La compagnie nationale Petrobras joue un rôle de chef de file dans ce secteur. Sur un plan plus "bijouterie/ joaillerie", le pays dispose d'abondantes réserves de pierres précieuses et semi-précieuses : diamant, émeraude, aiguemarine, topaze, améthyste et tourmaline.

Architecture Brésil

  • Point sur la santé de l'économie brésilienne (octobre 2010)...

Ci après, quelques chiffres-clés du pays (croissance, importations et exportations) dans le détail.

  • Indicateurs économiques de croissance
 
2008
2009 (est.)
2010 (est.)
PIB (milliards US$)
1.635,5
1.574
1.910,5
PIB (croissance annuelle, en %)
5,1
-0,2
5,5
PIB/ habitant (US$)
8.625,6
8.220,4
9.886,1
Taux d'inflation (en %)
5,7
4,9
5,1

 

  • Exportations (principaux clients)
Partenaires commerciaux (en % des exportations)
2006
Etats-unis
18
Argentine
8,5
Chine
6,1
Pays-bas
4,2
Allemagne
4,1

 

  • Importations (principaux fournisseurs)
Partenaires commerciaux (en % des importations)
2006
Etats-unis
16,3
Argentine
8,8
Allemagne
8,7
Chine
7,1
Nigéria
4,3

 

  • Produits échangés à l'export
Principaux produits exportés (en % des exportations totales)
2008
Minerais
9,46
Carburants minéraux, pétrole et produits de distillation...
9,44
Véhicules, hors trains et tramways
7,41
Fer et acier
6,49
Machines, appareils mécaniques, réacteurs nucléaires...
6,33
Viande et produits dérivés
6,21

 

  • Produits échangés à l'import
Principaux produits importés (en % des importations totales)
2008
Carburants minéraux, pétrole, produits de distillation...
19,80
Machines, appareils mécaniques, réacteurs nucléaires...
14,82
Equipement électrique et électronique
11,52
Véhicules, hors trains et tramways
7,43
Engrais
5,37
Produits chimiques organiques
4,86

 

Source : Bresil .com, ITC

Page précédente.../ Haut de page...